ASB154_Musée National de la Résistance

Le squelette structurel du projet s’articule autour de 3 grands axes qui sont le
bâtiment avant, la cour centrale et le bâtiment arrière (ateliers). L’intervention
sur la structure et la stabilité de chacun des édifices est différentes et particular-
isée pour répondre aux mieux aux besoins futures de l’utilisateur.

La bâtiment avant est conservé dans son intégralité et des renforcements lo-
caux sont envisagés avec la mise en place de poutres métalliques permettant
de réduire de moitié la portée du plancher en bois en place actuellement. Ces
renforts sont nécessaires pour reprendre les charges importantes induites par les
espace d’archives et de musée.

La zone centrale est quant à elle totalement redéfinie avec un système in-
génieux de circulation variée. Les escaliers, la rampe ainsi que les coursives
sont imaginées en béton armé pour obtenir une structure assez fines dans l’ilot
central. Les colonnes sont par contre en acier afin d’obtenir des éléments le plus
fins possibles.

L’intervention la plus importante sur le gros-oeuvre s’effectue en partie arrière
d’ilot. Forcé de constaté que les planchers actuels des ateliers ainsi que les
poutres sont pour la plupart endommagé ou présente des déformations trop
importantes. Nous avons dès lors décidé de remplacer ces derniers par des
planchers en bois contre-collé croisé (CLT).

Ces panneaux en bois robustes répondent aux critères de résistance au feu R60 et
s’intègre dans une démarche plus durable et circulaire d’utilisation des matériaux.
Le temps d’intervention sur chantier est lui aussi réduit au vue de la préfabrication
et les nuisances sonores pour le voisinage sont très faible comparé à une solution
en béton armé. Les épaisseurs des panneaux envisagés sont faibles car les portées
en jeu sont elles aussi peu élevées (2.8 [m]) ce qui permet à cette variante d’être
compétitive face à une solution béton classique.

On notera aussi la possibilité de laisser les panneaux en bois apparents au
plafond créant ainsi une ambiance contrasté avec la brique des murs. Ces pan-
neaux feront dès lors office de finition. L’architecture et la structure se confonde
alors et ne forme qu’un unique élément.

Architectes : AAC Architectures